Archives pour la catégorie Actualités

Défaite à Beaulieu Dim. 8 Déc.

Nouveau —> Encadrement 2018/2019  

Nouveau —> Ecole de rugby 2018/2019

Equipe réserve : pas de match

Equipe 1 : victoire de Beaulieu 26 à 10.

Journée compliquée pour ce premier match retour sous la pluie en terre corrézienne…

Première mi-temps difficile avec des cartons qui tombent contre le SCAC, ce qui fait qu’en infériorité numérique cela devient difficile… Grosses difficultés en touche également. Score à la mi-temps 19-0 pour Beaulieu.

En deuxième mi-temps, le jeu est plus équilibré et le SCAC arrive à mettre quelques points : un essai de Martin Gazard, transformé et une pénalité. Beaulieu arrive à placer un nouvel essai transformé. Score final 26-10 pour Beaulieu.

Le mot de Pierre Avezou :

Contrairement aux matchs de la phase aller, les consignes n’ont pas été assez bien appliquées. Nous sommes un peu tombés dans le panneau de Beaulieu, et avons été mis en difficulté par nos cartons. C’est dommage car on a l’impression que ça pouvait peut-être passer… Malgré ce problème de cartons qui affectera notre effectif, il faut maintenant se ressaisir et bien se préparer  pour le match de dimanche prochain 16 Déc. à la maison  contre Saint Léonard.

 

 

Partage des points pour le derby contre Le Buisson-Dim.25/11

Nouveau —> Encadrement 2018/2019  

Nouveau —> Ecole de rugby 2018/2019

Equipe réserve : match nul 5 à 5 !

Pelouse un peu boueuse en cette fin novembre sur le stade du Buisson. Feuille de match un peu délicate compte tenu de quelques absents. Match engagé de part et d’autre. Les deux équipes décident finalement de partager les points avec un seul essai de part et d’autre. C’est Alexandre Bodivit qui marque pour le SCAC tel un un n°8 alors que personne ne le surveille vraiment…

Equipe 1 : match nul 13 à 13 !

Le derby s’annonce rude d’entrée avec le stade Buissonnais qui monopolise les 22 du SCAC. Le score reste vierge jusqu’à la première pénalité convertie par Greg Cuevas (0-3 13ème). Le SCAC va jouer quasiment la première demi heure dans le camp buissonnais mais sans concrétiser ! Greg Cuevas n’arrive pas à régler la mire sur deux pénalités concédées par Le Buisson. Puis la domination s’inverse et c’est au tour des verts de faire le siège du camp des sang et or. En fin de mi-temps ils ratent un essai de peu, la défense cypriote veillant au grain. Score à la mi-temps (0-3).

La deuxième mi-temps débute à la faveur des Buissonnais qui activent les groupés pénétrants. Le SCAC, arc-bouté sur ses 22 commet des fautes, jugées trop nombreuses et conduisent l’arbitre du jour à accorder un essai de pénalité aux locaux (7-3 50ème). La pression des locaux ne faiblit pas et pousse le SCAC à concéder une nouvelle pénalité qui conforte le score en leur faveur ( 10-3 59ème). Puis c’est au tour du SCAC de sortir la tête de l’eau et d’assurer une pénalité par Greg (10-6 62ème). C’est ensuite le quart d’heure du SCAC qui met la pression et reste en bonne position dans le camp buissonnais. Une pénalité jouée très rapidement arrive dans les mains de François Toth lancé de l’arrière, qui slalome dans la défense adverse pour aller marquer en coin. Transformation difficile réussie par Greg (10-13 70ème). Les dix dernières minutes tournent en faveur des locaux qui sortent à nouveau les groupés pénétrants. Le SCAC est en difficulté mais défend bec et ongles sur la ligne et repousse quelque peu l’échéance dans la zone des 22. Mais une nouvelle faute du SCAC sur une mêlée offre aux buissonnais la pénalité pour marquer les 3 points qui permettent d’arracher l’égalisation à la dernière minute. Score final 13-13

Le mot de Pierre Avezou :

Tout d’abord, félicitations à l’équipe réserve qui a réussi à arracher (aussi) le match nul. Pour l’équipe 1 nous venons de jouer un derby, ce qui n’est jamais facile surtout contre une équipe avec des joueurs expérimentés à des postes clés. Nous ramenons 2 points face à cette équipe du Buisson qui est sur une très bonne dynamique. Dans l’engagement je crois que nous avons répondu présent, mais on a manqué de jeu car nous n’avons pas su trouver de solution en touche. Ce match nul est honorable. Au global sur ces matchs allers nous avons deux matchs nuls et une seule défaite, ce qui nous permet de rester à la deuxième place derrière Monpazier. Il y a maintenant une mini trêve qui arrive qui va faire beaucoup de bien car on commence à avoir quelques blessés. Il faut en profiter pour se préparer au mieux pour le début des matchs retour. Il faut que tous les garçons se sentent concernés et reviennent à l’entraînement, c’est important car nous avons besoin de tout le monde.

Quelques phases du match (photos  Céline) :

 

Victoire à domicile contre Chasteaux Dim.18/11

Equipe réserve : défaite sur le score de 38 à 10.

Il a été difficile de rivaliser avec cette belle et agile équipe de Chasteaux. Mais le bon esprit était là et l’équipe corrézienne repart avec un maximum de points. De quoi faire douter l’équipe 1 en train de s’échauffer !

Equipe 1 : victoire 32 à 3 avec  bonus.

Entame correcte pour le SCAC, mais c’est Chasteaux qui ouvre la marque sur pénalité  (0-3 14ème). La partie devient vivante et agréable avec quelques fautes de part et d’autre. Pénalité pour le SCAC par Greg à la 20ème (3-3). Les deux équipes tombent ensuite dans un faux rythme, chacun s’adaptant au jeu de l’autre. Puis le SCAC se réveille un peu et met les corréziens à la faute, pénalité de Greg (6-3 28ème). Ensuite le jeu est meilleur pour le SCAC qui toutefois n’exploite pas l’infériorité numérique sur carton blanc de Chasteaux. Mi-temps sur le score de 6-3, après une domination stérile du SCAC .

Les consignes données à la mi-temps ont probablement réveillé les sang et or qui attaquent en trombe la deuxième mi-temps, et échouent tout près de la ligne dès la 41ème! Concrétisation dans les minutes qui suivent quand Julien Stadelman aplatit pour le premier essai du jour tout près des poteaux. Transformation par Greg (13-3 43ème). S’ensuit une nouvelle période de faux rythme après à la sortie de Rémy Lorblanchet sur carton blanc. Le SCAC pousse à nouveau, gagne du terrain et s’approche tout près des poteaux où une bonne sortie de mêlée est à nouveau exploitée par Julien Stadelman qui profite d’un trou dans la défense adverse et marque à nouveau. Transformation par Greg (20-3 63ème). Dans le dernier quart d’heure ce sont les arrières qui vont s’illustrer. Tout d’abord c’est Joeffrey Tabert qui, héritant de la balle sur ses 40 mètres, part lancé comme un frelon pour se faufiler le long de la ligne de touche et aplatir en fin de course pour le troisième essai du jour. Non tranformé. (25-3 66ème). Joeffrey manque d’ailleurs de récidiver dans les trois minutes qui suivent mais il est stoppé par la défense. Jusqu’à la fin, le SCAC maintient la pression et défend bec et ongles lorsque les corréziens s’approchent de la ligne et sont tout près de marquer ! Une nouvelle balle à l’aile atterrit chez François Toth qui marque le dernier essai du jour en toute fin de match (32-3 75ème). Score final.

Le mot de Pierre Avezou et Nicolas Benoist :

Première mi-temps compliquée face à Chasteaux quatrième de poule qui venait avec des intentions. Pour notre part, nous devions nous racheter après le match de Salignac. Nous commettons des fautes de main au début et c’est donc très compliqué en première mi-temps. Le gros point positif c’est qu’en cours de match nous avons su progressivement trouver de solutions, que ce soit devant, en touche, mais également au large sur les ailes que nous n’avions pas exploitées en première mi-temps. Le consignes données à la mi-temps ont été bien appliquées et  les jeunes ont tenu le projet de jeu, ce qui nous a permis de vivre une deuxième mi-temps moins laborieuse que la première. En tous cas bravo à cette équipe de Chasteaux qui nous a bien tenu tête.

Quelques phases du match (photos Céline) :

La troisième ligne à l’attaque

Le traditionnel essai de FrançoisBelle prise à 2 mains

Quelques phases du match (photos Christian Lacombe-Sud Ouest) :

 

 

 

Première défaite du SCAC en terre salignacoise

En ce beau dimanche de novembre, le public était venu nombreux pour la venue en terre salignacoise du voisin  cypriote.

Equipe 2:  Défaite sur le score de 22 à 8

Fernando et Manège toujours là, pour prêter main forte à l’équipe réserve

Un autre jeune joueur « Belette »  et la nouvelle recrue (jeune également!) ancien joueur des croquants, bienvenu au SCAC : Jean Christophe Abadie.

Equipe 1 :

A n’en pas douter les entraîneurs avaient préparé cette réception et les joueurs jaune et bleus ont  pris ce match très au sérieux avec l’espoir de faire chuter le leader.

C’est pourtant le SCAC qui attaque tambour battant cette rencontre avec des charges de ses avants et des enchaînements bien huilés, on a alors l’impression que la machine salignacoise va craquer et que le SCAC est parti pour dérouler une belle partie. Mais au bout de 10 minutes de jeu, ce sont les joueurs de Borrèze qui prennent le match à leur compte et qui mettent à mal les joueurs de la vallée de la Dordogne.  Salignac se crée alors des occasions et marque un bel essai avant la mi temps. Auparavant 2 pénalités avaient été transformées par Greg  Cuévas.  Salignac rajoute une pénalité à son compteur, et l’arbitre siffle la mi -temps sur le score de 10 à 6.

La deuxième mi temps est largement à l’avantage des joueurs salignacois, et c’est très justement qu’un nouvel essai vient les récompenser, le tout ajouté à une nouvelle pénalité et le score passe à 20 à 6 pour Salignac. Il faut attendre la deuxième partie de cette deuxième mi temps pour voir le SCAC lancer sa cavalerie et c’est François Toth (surveillé comme le lait sur le feu) qui réussit à pointer un essai en coin. La transformation est ratée, le score passe à 20 à 11. Une pénalité pour le SCAC ramène les sang et or dans le bonus défensif 20 à 14, puis sur l’engagement qui suit, pénalité pour Salignac, 23 à 14, nous sommes dans les dernières minutes, le SCAC perd le bonus défensif, puis à la dernière minute, nouvelle pénalité pour le SCAC transformée par Greg Cuevas, l’arbitre siffle la fin de la rencontre sur le score de 23 à 17 pour Salignac.

Le SCAC perd son invincibilité mais ramène tout de même un point de bonus défensif dans ce déplacement en terre Salignacoise. Sur la vue de ce match , il faut s’estimer heureux car comme le dit l’entraîneur Patrice Larénie, en ce dimanche de 11 novembre tous les ingrédients n’y étaient pas pour l’emporter, notamment un manque de combativité et d’application qui avaient fait la force de cette équipe sur les matchs précédents. Selon lui il faut se ressaisir pour la réception de Chasteaux Lissac la semaine prochaine, et par la suite, pour le difficile déplacement enterre buissonnaise.

Belle prise de Cédric Monteil

Les jeunes gazelles cypriotes François et Jaufrey

Les toujours jeunes Nicolas et Loïc.

Un match référence pour le SCAC

Le SCAC accueillait dimanche l’équipe de Panazol qui ne présentait pas d’équipe réserve.

Pour ce premier match d’hiver avec la pluie et le froid, la présidente Natahalie Fabre et son équipe de bénévoles avait concocté un repas d’avant match pour les fidèles supporters.

En l’absence de match pour les équipes B, la rencontre débute donc à 15h. Une minute de silence est observée à la mémoire d’un papa de 2 joueurs de Panazol.

Rapidement nos sang et or mettent la main sur le ballon et dès la 6 ième minute un astucieux petit coup de pied de Greg Cuevas par dessus la défense est récupéré par François Toth ; on pense qu’il va  aplatir au milieu des poteaux mais il est rattrapé in extremis, Cédric Monteil a bien suivi et c’est lui qui porte le ballon sous les poteaux 7/0.

6 minutes plus tard, c’est au tour de Tom Barrière de s’engouffrer dans la défense, il sert François qui cette fois va derrière la ligne. 14/0. A la 21 ième, un fond de touche bien capté et cette fois c’est Pierre Avezou qui va aplatir. 21/0.  A la 30 ième sur une sortie de mêlée c’est encore Tom qui qui donne à son compère François qui va aplatir le quatrième essai transformé, 28 à 0, l’excellent arbitre Henri Massaud siffle la mi-temps sur ce score. On espère dans les tribunes qu’il ne va pas y avoir de relâchement après une telle première mi temps. On est rapidement fixé puisque au bout de 4 minutes, c’est au tour de Tom Barrière servi par son collègue François d’aller en terre promise. La transformation est encore réussie le score passe à 35 à 0. A la 51 ième  on assiste encore à un enchaînement de passes entre les avants et les trois quarts et c’est au tour de Sylvain Maxime de conclure. Le score passe à 42 à 0. A la 69 ième  Martin Gazard Maurel et ses jambes de feu part des ses 22 mètres, traverse toute la défense et sert Thomas Roland qui envoie Pierre Avezou à l’essai. 49 à 0. A la 76 ième , ce sont les avants qui déroulent un beau ballon porté qui permet à Sylvain Maxime de conclure un nouvel essai transformé presque du bord de touche par Tom Barrière. Le score est de 56 à 0. On attend le coup de sifflet final, et on pense en rester là pour cette équipe de Panazol qui doit en avoir assez, et  qui malgré tout ne ferme pas le jeu et qui lance une ultime attaque, mais ce filou de François  intercepte une passe au niveau des cinquante mètres et avec la vitesse qu’on lui connait file au milieu des poteaux aplatir le dernier essai qu’il transforme lui même. Cette fois c’est la fin et le score final est donc de 63 à 0. 9 essais transformés, de mémoire de cypriote on n’a jamais vu un tel déploiement de jeu, d’application et de sérieux de la part des sang et or. Malgré le froid et le temps maussade, les joueurs, les spectateurs se sont régalés, les joueurs de Panazol, quant à eux ont du moins bien apprécier cet après midi. Mais il faut souligner que cette équipe a eu le mérite de ne jamais fermer le jeu. Cette rencontre a aussi été conduite de main de maître par l’excellent arbitre Henri Massaud, qui lui aussi a facilité la tenue de cette rencontre avec aucun carton et très peu de pénalités. Peut être que certains esprits chagrins diront « oui mais l’équipe d’en face était faible etc etc ». Il faudra leur dire qu’on a déjà vu des équipes plus faibles se présenter à Beaumont, mais avec une équipe du SCAC qui tombe dans un faux rythme et qui ne sait pas trouver ses repères. En tout cas, ce n’était pas le cas hier et malgré la pluie et le froid, les spectateurs présents se sont régalés.

On retiendra cette journée du 28 octobre comme un beau cadeau d’anniversaire à l’ancien capitaine, président, entraîneur  Pierre Avezou qui, hier, avait retrouvé son numéro 8 pour aller marquer 2 essais. C’est un beau cadeau de toute l’équipe, de tous les joueurs sans exception, et aussi de l’entraîneur Patrice Larénie.

Les 2 équipes pendant la minute de silence